Jouons !

Du livre au jeu, il n’y a qu’un pas que j’aime franchir.

Pour nos chers enfants de huit, neuf et dix, les CM1, les CM2, j’ai réfléchi à deux jeux commandés par la ville de Niort (Deux-Sèvres).

En 2016, pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale, j’ai imaginé une enquête « Le soldat sans mémoire ».  Les joueurs, regroupés en équipe de cinq, sont équipés d’un carnet de bord dans lequel ils notent les indices collectés. Le héros du jeu a perdu la mémoire lors d’une bataille. Aux enfants de l’aider à se souvenir :  ils découvrent au passage les faits marquants du conflit. Cela dit, le jeu prime, j’ai en effet souvent l’impression que  les jeux pédagogiques ne sont pas « drôles », voilà, qu’on ne s’amuse pas. J’ai donc fait réaliser des puzzles, un jeu de l’oie et de cartes, un coloriage, le tout à partir du fond iconographique de la ville de Niort.

 

L’autre jeu concerne la découverte de l’eau potable à Niort. J’ai fait imprimé sur une moquette géante, le circuit du cours de la Sèvre Niortaise. Les enfants lancent le dé et se posent des questions à l’aide des cartes en forme de goutte d’eau. J’ai conçu les questions avec l’équipe du service des archives de la ville et le syndicat des eaux du Vivier.

 

 

Crédits

Graphisme de « Le soldat sans mémoire », Astrid Moriset. Photographe : Éric Chauvet

Boîte du jeu par Géraldine Duranceau, agence 1D2

Graphisme du jeu sur l’eau : Silice

Ces jeux sont créés en un seul exemplaire.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s